Gonorrhée

La gonorrhée, également appelée la chaude-pisse est une affection vénérienne, plus commune chez les hommes que chez les femmes.

Définition de la gonorrhée

Connue aussi sous le nom de gonococcie ou encore de blennorragie, la gonorrhée est une infection sexuellement transmissible causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae.

Elle se transmet lors des rapports sexuels de différents types (génitaux, anaux, bucco-génitaux) avec une personne contaminée par le virus gonocoque et de la mère à l’enfant lors de l’accouchement.

IST la gonorrhée

Avec plus de 50% de personnes infectées à travers le monde, la chaude-pisse est l’une des MST les plus répandues.

Causes de la blennorragie

La gonorrhée ou chaude pisse est principalement provoquée par le virus gonocoque ou Neisseria gonorrhoeae. Cet agent pathogène se développe dans l’organisme et affecte les organes sexuels mais aussi les reins, la vessie, la gorge, le rectum et les yeux.

Bactérie responsable de la gonorrhée

Il est transmissible par voie génitale, c’est-à-dire au moment des relations sexuelles non protégées (par voie anale, vaginale ou orale) à travers l’échange de liquides biologiques entrés en contact avec les muqueuses ou par accouchement (la mère infectée transmet le virus au nouveau-né).

La gonorrhée qui s’attaque aux organes sexuels est appelée gonococcie génitale et celle qui touche les autres organes est une gonococcie extra-génitale.

Symptômes de la gonorrhée

Le plus souvent, aucun symptôme ne vient indiquer la présence de la maladie lorsqu’elle est à son premier stade, d’où sa qualification de maladie asymptomatique surtout chez la femme.

Si la bactérie gonocoque est localisée dans la gorge ou l’anus, les symptômes deviennent plus difficiles à détecter et l’infection qui n’est pas découverte à temps, peut s’aggraver et conduire à de graves répercussions sur la santé.

La période d’incubation est comprise entre 4 et 20 jours et les symptômes visibles varient en fonction du sexe de la personne affectée.

Chez l’homme, la gonorrhée se révèle par des signes comme :

  • L’écoulement d’un liquide purulent de couleur jaunâtre au niveau de l’urètre
  • Des douleurs très fortes lors des urines

Douleurs urinaires

  • Une enflure des testicules
  • Une douleur au cours des relations sexuelles.

Chez la femme, les symptômes ne s’affichent que très rarement (70 à 80% des cas) et s’ils surviennent, il s’agit:

  • D’une légère tuméfaction au niveau du col de l’utérus, du vagin ou de la vulve
  • D’un écoulement vaginal ayant une couleur jaunâtre
  • De douleurs abdominales et pelviennes

femme ayant des douleurs pelviennes

  • D’une dysurie
  • D’un saignement au niveau du col de l’utérus ou d’un saignement vaginal entre les menstrues
  • De pertes blanches ou leucorrhées.

Chez le nourrisson
Transmise par la mère déjà malade, la gonococcie se traduit chez le nourrisson par une infection des yeux.

Complications et diagnostic de la gonorrhée

Une mauvaise prise en charge de cette maladie peut entrainer de sérieux problèmes de santé chez les personnes infectées.

Chez la femme, elle peut engendrer une stérilité, une infection de la prostate ou des testicules, celle des trompes utérines, une arthrite infectieuse et chez l’homme des complications telles qu’une prostatite, une cystite et une stérilité masculine peuvent apparaître.

cas d'impuissance masculine Concernant le nouveau-né, s’il n’est pas traité avec une thérapie efficace, il peut être victime d’une cécité.

Pour diagnostiquer la gonorrhée, le médecin peut demander un échantillon d’urine qui sera ensuite analysé pour déterminer l’existence du virus. D’autres analyses de dépistage d’affections vénériennes sont aussi recommandées pour savoir si l’on n’est pas atteint de d’autres IST de ce genre.

Prévention

La prévention la plus efficace et la plus fiable contre la gonorrhée est le port du préservatif ou condom au cours des rapports sexuels.

Le préservatif qu’il soit masculin ou féminin constitue une parfaite solution pour éliminer le risque de transmission et se protéger des IST similaires à la blennorragie sans oublier que le préservatif féminin sert aussi à éviter toute grossesse involontaire.

Prévenir la gonorrhée avec les préservatifs

D’autres mesures préventives sont aussi envisageables telles que :

  • L’abstinence sexuelle
  • Une relation monogame avec un seul partenaire non contaminé
  • Effectuer régulièrement des contrôles gynécologiques pour s’assurer qu’il n’y aucun danger
  • Pratiquer une bonne hygiène des parties génitales.

Effectuer une toilette intime

Ces mesures permettent de mieux écarter le risque de contagion.

Traitement de la gonorrhée

Pour traiter la blennorragie, l’on se tourne vers les antibiotiques comme l’Azithromycine et le Suprax, reconnus comme des remèdes efficaces dans la guérison de cette maladie vénérienne.

Employés par injection ou par voie orale, ces médicaments comportent des substances actives qui ont la capacité d’annihiler le virus gonocoque en freinant l’activité de l’enzyme, chargée de sa survie dans l’organisme. Ils aident aussi à lutter contre les souches les plus résistantes de la gonorrhée et ralentissent la recomposition des parois cellulaires bactériennes.

A ces solutions médicamenteuses, l’on associe des soins intimes en utilisant des produits appropriés pour l’entretien des parties génitales.

Durant la période d’utilisation de ces médicaments, les patients doivent interrompre toute relation sexuelle jusqu’à leur rétablissement.

Notre traitement

Traitement Pack gonorrhée
Consulter la fiche produit

Acheter sur notre pharmacie en ligne